Nomination au Comité permanent de l’Industrie, des sciences et de la technologie

Saint-Roch-des-Aulnaies, le 27 janvier 2021 – Bernard Généreux, député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, a été nommé en tant que membre du Comité permanent de l’Industrie, des sciences et de la technologie (INDU) à la Chambre des communes cette semaine. Il a d’ailleurs participé ce mardi à la première réunion du comité de la rentrée 2021 portant sur l’accès aux services internet à haute vitesse au Canada, un enjeu identifié comme étant une grande priorité pour les citoyens de la circonscription.

En plus de cumuler près de 8 ans d’expérience à titre de député fédéral sur un total de 12 années en politique active, Bernard Généreux est aussi un entrepreneur depuis plus de 30 ans; ce dernier est d’ailleurs très sensible aux défis qui touchent les petites et moyennes entreprises.

« Je suis très fier d’avoir cette occasion de participer deux fois par semaine à ce comité qui analyse les initiatives gouvernementales en matière de télécommunication, d’investissement, de développement économique et de concurrence au pays, a déclaré le député Bernard Généreux. Le travail que nous allons accomplir sera d’autant plus important alors qu’il sera question de relancer l’économie durement touchée par la pandémie de COVID-19. »

Lors de la première rencontre, le député Bernard Généreux a eu l’occasion de questionner Robert Malcolmson, vice-président exécutif et chef des affaires juridiques et réglementaires chez Bell Canada. Il l’a interrogé sur les lacunes qui perdurent en matière d’accès à internet à haut débit dans le haut pays de la circonscription. Le député a espoir que les programmes d’investissements fédéraux puissent être mieux adaptés pour se déployer rapidement aux territoires mal desservis par cette ressource jugée « essentielle ».

Bernard Généreux demeurera également membre du comité permanent des langues officielles (LANG). Ce dernier sera appelé à siéger principalement à distance durant cette session; le nombre de députés physiquement présents à la Chambre des communes sera considérablement réduit au cours des prochains mois pour assurer un respect de la distanciation physique à Ottawa.