Les conservateurs exigent une réunion d’urgence du Comité permanent des Langues officielles

 Ottawa, 10 août 2020 – Faisant suite aux dernières révélations relativement à l’octroi du contrat pour la mise en œuvre de la Bourse canadienne pour le bénévolat (BCBE) à l’organisme unilingue anglophone UNIS, les membres conservateurs du Comité permanent du comité des Langues officielles, demandent une réunion d’urgence du comité des Langues officielles afin de faire toute la lumière dans ce dossier.

Les députés Chris d’Entremont, Joël Godin, Bernard Généreux et Michael Chong ont écrit au Président du comité des Langues officielles pour demander cette réunion d’urgence.

À cette réunion, les députés conservateurs ont l’intention de présenter la motion suivante :

Que le comité entame une étude sur la décision du gouvernement de choisir un organisme unilingue anglophone sans présence au Québec pour administrer la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant ;

Que la ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly, soit invitée à témoigner pendant au moins deux heures;

Que les autres témoins comprennent, mais sans s’y limiter:

a) La ministre de la Diversité et de l’Inclusion et de la Jeunesse, Bardish Chagger

b) NATIONAL Public Relations

c) WE Charity

d) Le Commissaire aux langues officielles, M. Raymond Théberge

« Alors que la BCBE se doit d’être disponible à l’ensemble des étudiants d’un océan à l’autre du pays, lesquels sont donc situés autant au Québec que dans les communautés francophones en milieu minoritaire hors Québec, » a dit le député Chris d’Entremont.  « Il est absolument inacceptable que le gouvernement Trudeau ait tenté de porter atteinte aux droits linguistiques des francophones du Canada. »   La lettre figure ici.