Deux propositions de l’association conservatrice de MLKRDL seront débattues au Congrès virtuel du parti

Montmagny, le 17 mars 2021 – Du 18 au 20 mars 2021 se tiendra le Congrès virtuel du Parti conservateur à travers le pays. Seulement 30 propositions politiques atteindront cette étape, parmi la centaine soumise aux membres par les associations du Canada. Du lot, deux d’entre elles proviennent de l’Association conservatrice de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup et se situent en tête de liste.

Bonification de l’assurance-emploi en cas de maladies graves
Cet enjeu est un cheval de bataille que le député Bernard Généreux défend férocement à la Chambre des communes. Ce dernier est en communication avec l’instigatrice de la campagne « 15 semaines, ce n’est pas assez! » Marie-Hélène Dubé qui porte ce dossier depuis 2010. Il est conscientisé à l’effet que cette mesure aiderait concrètement les Canadien(ne)s qui en ont besoin et qui se qualifient en leur offrant un répit financier, tout en assurant à la population une gestion responsable des finances publiques. Le 19 février 2020, tous les députés conservateurs présents (111) ont voté en faveur d’une motion proposant d’augmenter le nombre de semaines maximales pour l’obtention de prestations-maladie à 50 semaines (comme il est déjà le cas pour les prestations régulières).

Voici les arguments que Bernard Généreux met de l’avant pour encourager les membres à voter pour cette proposition qui sera débattue sur le parquet. « Dans le contexte actuel où de plus en plus de Canadiens souffriront un jour de maladies graves, les personnes diagnostiquées d’une maladie grave prendront souvent beaucoup plus de 15 semaines pour simplement suivre les traitements que leur condition oblige. L’assurance-emploi devrait mieux couvrir les Canadiens en prolongeant la période des prestations à cinquante-deux (52) semaines en cas de « maladies graves ». De plus, la caisse de l’assurance-emploi est bien administrée et opère selon le principe du recouvrement des coûts avec les cotisations assumées par les travailleurs/employeurs. Il serait donc légitime que les travailleurs, ceux-là même qui paient pour leur couverture d’assurance-emploi, soient mieux couverts. De plus, le Parti conservateur s’engage à ne pas “piger” dans la caisse de l’assurance-emploi pour équilibrer son budget contrairement aux libéraux. »

Crédit d’impôt pour les 60 ans et plus
Cette proposition permettrait de s’aligner sur ce qui se fait déjà dans la province de Québec. M. Généreux est au fait de la problématique du manque de main-d’œuvre dans sa circonscription et plus largement au Canada depuis des années. Malheureusement, présentement les travailleurs de 60 ans et plus se sentent pénalisés s’ils travaillent alors qu’ils pourraient offrir leur expertise à différents créneaux en manque de ressources humaines.

Sensible à cet enjeu, le député qui est aussi entrepreneur, affirme qu’il « croit que les travailleurs de plus de 60 ans sont une main-d’œuvre formée et nécessaire dans un contexte de faible taux de chômage et que l’implantation d’incitatifs fiscaux permettront de stimuler leur maintien ou leur retour à l’emploi. »

« Je suis ravis que deux propositions de notre association se fraient un chemin et soient potentiellement intégrées à la plateforme du parti » conclut Bernard Généreux.