Bernard Généreux prend la parole à la Chambre des communes pour défendre les PMEs

Credit: Christian Diotte

Ottawa, le mercredi 4 novembre 2020 – Bernard Généreux, député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, a pris la parole le mardi 3 novembre à la Chambre des communes pour appuyer une motion de l’opposition conservatrice demandant le report des vérifications de l’Agence du revenu du Canada (ARC) en lien avec la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC).

Étant aussi entrepreneur, le député Généreux a exprimé sa solidarité envers les petites et moyennes entreprises de la circonscription, particulièrement celles qui sont passées en zone rouge depuis lundi. « Bien des entrepreneurs de cette région se sont sentis ou se sentiront découragés – je les comprends, particulièrement ceux de la restauration, des bars, du tourisme et de l’événementiel » a déclaré M. Généreux.

L’opposition conservatrice demande ainsi que le gouvernement reporte les activités de vérification et d’inspection prévues par l’ARC cet automne, estimant qu’il s’agit du pire moment pour s’en prendre aux entreprises ayant eu recours à la Subvention salariale d’urgence au cours du printemps et de l’été. La motion fut présentée par le député albertain Pat Kelly et secondée par M. Généreux.

« Ce n’est pas le moment d’aller demander des comptes aux entreprises quand elles ont de la misère à garder la tête hors de l’eau, a déclaré le député Bernard Généreux. Il y a des moments plus propices pour faire cela et nous demandons que ce soit reporté au moins jusqu’au mois de juin prochain [2021]. »

Le mercredi 4 novembre en après-midi, la motion a été adoptée avec 176 votes de l’opposition contre 152 votes des libéraux. Le député espère que le gouvernement Trudeau va respecter la volonté de la Chambre des communes et demander ainsi à l’ARC d’attendre que les petites et moyennes entreprises puissent passer à travers l’automne avant de procéder avec les vérifications de la SSUC.