Projet de loi C-215 pour prolonger à 52 semaines la durée de prestations d’assurance-emploi en cas de maladies graves

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – le mercredi 15 décembre 2021 – Bernard Généreux, député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, a appuyé son collègue de Lévis—Lotbinière Jacques Gourde en appuyant son projet de loi C-215, dans le but de prolonger à 52 semaines le nombre de semaines d’admissibilité aux prestations d’assurance-emploi pour les Canadien.ne.s souffrant de maladies graves comme le cancer.

Alors que le gouvernement libéral de Justin Trudeau n’a offert qu’une augmentation de 15 à 26 semaines dans le cadre de son Budget 2021, les députés conservateurs Jacques Gourde et Bernard Généreux sont allés de l’avant avec un projet de loi d’initiative parlementaire pour augmenter ce chiffre à 52 semaines. Ils remplissent ainsi un engagement pris par les membres de l’association conservatrice de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup qui avaient présenté pour une première fois une résolution à cet effet lors du congrès conservateur de 2018 à Halifax, puis cette même résolution a été adoptée à l’unanimité des provinces au congrès virtuel du 19 mars 2021. Un engagement similaire se trouvait aussi dans la plateforme électorale du Parti conservateur du Canada lors de l’élection fédérale du 20 septembre dernier.

« J’ai été très ému de déposer ce projet de loi qui était une promesse que nous avions faite durant la campagne électorale. Quand nous sommes malades et que nous devons nous reposer afin de bien guérir, la dernière chose dont nous avons besoin est de nous soucier de l’argent, a déclaré le député Jacques Gourde. Avec ce projet de loi, nous demandons au gouvernement libéral de faire tout ce qui est en son pouvoir pour permettre à sa population de se soigner, afin de pouvoir reprendre sa vie le plus normalement possible par la suite. C’est un projet qui me tient énormément à cœur et j’espère qu’il sera sérieusement étudié lors de la reprise de la session parlementaire en février prochain. »

« L’enjeu des 15 semaines d’assurance-emploi me tient profondément à cœur depuis ma toute première rencontre avec la Loupérivoise d’origine Marie-Hélène Dubé en mai 2018. Elle m’a sensibilisé au long combat qu’elle a mené contre le cancer, à plusieurs reprises, avec tous les problèmes financiers occasionnés par le manque de soutien offert par le régime actuel d’assurance-emploi, a déclaré Bernard Généreux. Étant moi-même entrepreneur, je n’aurais aucune hésitation à assumer le montant si marginal estimé par le Directeur parlementaire du budget en terme de cotisation additionnelle venant de l’employeur pour que les travailleur.se.s puissent bénéficier de ce filet de sécurité dans l’éventualité où ils devraient faire face au combat de leur vie. »