Fin de la session parlementaire printanière de 2021 – Le bilan des enjeux traités

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Alors que les travaux de la Chambre des communes viennent de s’achever pour l’été (le mercredi 23 juin) et ce, provisoirement jusqu’au 20 septembre 2021, Bernard Généreux, député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, dresse un bilan des enjeux qui ont été abordés par lui et son parti au cours des derniers mois.

Demeurant à l’écoute des citoyen(ne)s malgré la formule virtuelle qui fût nécessaire de maintenir en raison des deuxièmes et troisièmes vagues de COVID-19 au pays, le député Bernard Généreux a été particulièrement touché par les jeunes mères de la circonscription qui éprouvaient de la difficulté à se prévaloir de la Prestation canadienne de la relance économique pour proche aidants (PCREPA). Le député a déploré qu’une interprétation rigide des règlements par les fonctionnaires de l’Agence du revenu rendait inadmissibles les mères qui n’ont pas pu réussir à inscrire leurs poupons en garderie, faute de places qui ont diminué en raison des règles sanitaires pendant la pandémie.

« J’ai multiplié les efforts en interpellant la ministre et son secrétaire parlementaire pour qu’ils soient bien informés de la situation, sachant que seul le conseil des ministres du gouvernement Trudeau pouvait apporter des clarifications aux règlements liés aux différents programmes d’aide, adoptés très rapidement et nécessitant souvent des changements car trop de gens passaient entre les mailles du filet, malgré la promesse initiale du Premier ministre de ne laisser tomber personne, a rappelé Bernard Généreux. En ce qui concerne la PCREPA, je trouve très regrettable que les libéraux de Justin Trudeau n’aient pas vu la pertinence de régler cet élément très précis, démontrant clairement que les jeunes familles ne sont pas une priorité pour le gouvernement actuel. »

Bernard Généreux a également dénoncé l’augmentation des délais de traitement liés aux demandes d’immigration, ainsi que la rigidité en ce qui concerne le seuil maximal de travailleurs étrangers temporaires au sein de certaines entreprises de la région confrontées à d’importants défis de main-d’œuvre.

Le député conservateur s’est dit fier d’appartenir à une opposition officielle qui a tenu tête au gouvernement de Justin Trudeau au cours des derniers mois. Bien que son parti ait offert un appui conditionnel au gouvernement afin que l’économie soit soutenue avec des programmes d’aide pendant la crise sanitaire, il croit que les membres du Bloc Québécois et du Nouveau Parti démocratique se sont ralliés beaucoup trop vite aux libéraux sur certains enjeux, notamment avec le projet de loi C-10 et le Budget fédéral 2021, chacun méritant une étude bien plus approfondie.

« Nous les conservateurs étions les premiers à souligner les grandes préoccupations des Canadien(ne)s envers le projet de loi C-10, qui menace la liberté d’expression en voulant assujettir le contenu des médias sociaux à la Loi sur la radiodiffusion, a rappelé le député Bernard Généreux. Les députés du Bloc ont, quant à eux, permis aux libéraux d’utiliser le bâillon pour mettre fin à des débats sensés et productifs, rejetant notre volonté d’y apporter des amendements constructifs pour éviter que C-10 laisse la porte ouverte à des abus de pouvoir massifs sur les droits fondamentaux des Canadien(ne)s. »

M. Généreux a aussi travaillé de concert avec son collègue de Cariboo-Prince-George en Colombie-Britannique, Todd Doherty, pour qu’une ligne nationale de prévention du suicide à trois chiffres #988 soit mise sur pied. Plus de 40 municipalités sur les 58 du compté ont fait parvenir une résolution d’appui à ce projet qui fait présentement son chemin à Ottawa.

Le député de MLKRDL a aussi donné publiquement son soutien à son collègue ontarien Eric Duncan qui milite pour que le gouvernement mette fin à l’interdiction homophobe de donner du sang sous conditions, perpétuant une stigmatisation dissimulée qui encourage la discrimination envers la communauté LBGTQ2+.

Le député Bernard Généreux a terminé la session en se réjouissant de l’adoption, la semaine dernière, du projet de loi C-208 présenté par son collègue manitobain Larry Maguire. Il vise à faciliter le transfert de petites entreprises familiales ou d’agriculture et corriger un élément de la Loi sur l’impôt sur le revenu qui pénalisait davantage les propriétaires voulant céder celles-ci à un membre de leur propre famille que de la vendre à un tiers parti.

« Maintenant plus que jamais, les PME québécoises ont besoin de notre aide, a conclu Bernard Généreux. Cette loi vient directement soutenir les entreprises locales pour qu’elles puissent continuer à s’épanouir d’une génération à l’autre. C’est vraiment une grande réussite pour les conservateurs ! »