Bernard Généreux dénonce les paiements de la PCMRE durant la quarantaine des voyageurs non-essentiels

Saint-Roch-des-Aulnaies, le 2 janvier 2021 – Bernard Généreux, le député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, a réagi vivement à la révélation que le gouvernement du Canada allait rendre admissibles à la PCMRE les résident(e)s canadien(ne)s de retour d’un voyage non-essentiel à l’extérieur du pays, leur accordant une prestation de 1000$ pour les 14 jours à être passés en quarantaine.

Alors que le gouvernement canadien décourage fortement tout voyage non-essentiel à l’extérieur du Canada depuis l’arrivée de la pandémie de COVID-19 en mars 2020, le député trouve contradictoire que cette aide, destinée principalement aux travailleurs autonomes touchés par la pandémie, soit versée à des personnes qui, en raison de leur propre décision de partir en vacances, ne seraient plus aptes et disponibles à travailler pendant ces 14 jours, comme l’exigerait habituellement la Loi sur l’assurance-emploi.

« Les gens qui sont partis dans le sud ont prévu leur séjour sachant très bien qu’il y aurait une quarantaine obligatoire de 14 jours à respecter lors de leur retour au pays, a déclaré le député Bernard Généreux. Si ceux-ci avaient les moyens de voyager, ils ont certainement les moyens d’épuiser leurs propres banques de vacances ou économies personnelles plutôt que de refiler la facture au gouvernement qui affiche déjà un déficit dépassant les 380 milliards de dollars cette année. »

Le député fait appel au gouvernement de Justin Trudeau afin de clarifier et d’ajuster au besoin les règles de la PCMRE afin de s’assurer que l’argent des contribuables ne serve pas à financer les vacances d’une minorité de Canadien(ne)s aux dépens de la vaste majorité des citoyen(ne)s ayant observé avec diligence les recommandations de la Santé publique du Canada.