Bernard Généreux réagit à l’annulation du contrat de modernisation de trains VIA à l’usine Bombardier de La Pocatière

Le député fédéral de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup Bernard Généreux fait part de sa grande désolation après avoir appris cette semaine que l’investissement prévu de 54 millions $ de VIA Rail pour la modernisation de ses trains n’aura pas lieu tel qu’annoncé par le gouvernement en 2018.

Selon les informations de Radio-Canada et le Journal de Québec, le contrat de rénovation pour les wagons construits en 1950 aurait été résilié entre les deux parties. Il reste à voir si VIA a l’intention de remplacer les wagons par des neufs ou trouver une autre solution pour moderniser la flotte.

« Étant natif de La Pocatière, je suis très touché d’apprendre de telles nouvelles qui mettent potentiellement à risque l’avenir de centaines de travailleurs très doués de notre région, a déclaré Bernard Généreux. Alors que notre économie demeure fragile avec l’enjeu de la COVID-19, nous devons chercher des solutions afin de maintenir au Kamouraska des emplois bien rémunérés qui font vivre les familles de chez nous. Nous avons la meilleure usine au Canada et il est impératif de la conserver! »

Le député Bernard Généreux rappelle qu’il a pris parole à la Chambre des communes à l’automne 2018, dénonçant l’échec du gouvernement Trudeau à faire éliminer la clause « Buy America » dans le nouvel Accord de libre-échange avec les États-Unis. Monsieur Généreux partageait l’avis de bien des citoyens qui trouvent la mesure injuste, car elle permet aux Américains d’exiger un pourcentage minimal de contenu américain pour ses flottes de trains et de métros, alors que le Canada n’a pas recours à ce type de protectionnisme.

« Je continuerai à défendre les travailleurs et entreprises de notre circonscription, qui ont toute l’expertise et le savoir-faire pour répondre aux besoins du Canada en matière de transport. J’espère que dans l’optique d’accélération de projets d’infrastructure pour relancer notre économie, l’usine de La Pocatière pourra compter sur le gouvernement du Québec et du Canada afin d’assurer un accès juste et équitable dans le cadre d’appels d’offres pour des contrats à venir, notamment pour le projet des trains Azur du Métro de Montréal. »