Bernard Généreux demande au Parlement de retirer leurs amendements au projet de loi C-21.

Le projet de loi C-21 est la plus grande attaque
contre nos chasseurs de l’histoire du Canada.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE: Montmagny, le lundi 12 décembre 2022 – Bernard Généreux, député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, demande au Parlement de retirer leurs amendements au projet de loi C-21.

Le projet de loi C21 a été déposé en mai 2022, étudié et comité et à quelques jours de la commémoration de la tragédie de Polytechnique, le gouvernement libéral a décidé d’introduire subrepticement un amendement de 300 pages. « En apportant cette modification importante à la législation à l’étape des amendements du Comité, les libéraux n’ont pas permis la tenue d’un débat démocratique ni permis aux experts de se prononcer sur l’interdiction. Cela mine notre démocratie et crée la division! » dénonce le député.

Dans le cadre de l’adoption du projet de loi C21, le gouvernement libéral a présenté deux amendements pour y inclure des millions de types de fusils de chasse utilisés par les chasseurs partout au Canada. En plus, avec un ajout d’une nouvelle interdiction de toutes « carabines ou tous fusils de chasse capables de décharger des munitions à percussion centrale de manière semi-automatique et conçus pour être muni d’un chargeur de cartouches détachable d’une capacité supérieure à cinq cartouches », ce gouvernement vise à pénaliser les chasseurs.

« Nous sommes et avons toujours été pour un contrôle des armes à feu mais aussi et surtout, pour la garantie ultime de sécurité des citoyens. Au contraire, les libéraux ont rendu la vie plus facile aux criminels violents en abrogeant les peines minimales obligatoires pour les crimes commis avec des armes à feu, grâce au projet de loi C-5. Ils ont facilité l’obtention d’une caution avec le projet de loi C-75 et ils n’ont pas réussi à freiner le trafic d’armes à feu à la frontière américaine. Leur approche a vu les crimes violents augmenter de 32 % depuis l’arrivée au pouvoir de Justin Trudeau, avec 124 000 crimes violents de plus en 2021 qu’en 2015. De plus, les homicides liés aux gangs ont augmenté de 92 %. »

Les conservateurs soutiennent les politiques de bon sens en matière d’armes à feu qui empêchent les criminels dangereux d’obtenir des armes. Nous nous opposerons à ces amendements en comité, et nous défendrons les millions de canadiens touchés par les interdictions inefficaces du gouvernement libéral. Enfin, nous proposerons de véritables politiques de lutte contre la criminalité pour nettoyer nos rues et protéger les Canadiens.

« Les gouvernements doivent s’attaquer à ce qui est vraiment problématique, soit l’importation d’armes de poings illégales et autres. Ce sont les armes qui servent aux gangs de rue à commettre des meurtres et des délits criminels dans les grandes villes. Les armes illégales doivent être éradiquées; pas les armes de chasse! », souligne le député Généreux.

Voici la liste des armes de chasse qui pourraient être interdites https://firearmrights.ca/wp-content/uploads/2022/11/the-list.pdf . Une fois que ce projet aura été voté et adopté, il y aura un sérieux impact sur les exigences légales des outils des honnêtes chasseurs et agriculteurs qui respectent la loi. Le député appel aux chasseurs et ceux qui sont affectés par cette interdiction à signer la pétition qui se trouve ici: CESSER L’INTERDICTION DES ARMES DE CHASSE – Parti conservateur du Canada

– 30 –