Appui à la création d’un Comité spécial sur les relations canado-américaines

Saint-Roch-des-Aulnaies, le 8 février 2021 – Bernard Généreux, député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, a pris parole pour une deuxième fois la semaine dernière (vendredi 5 février 2021) à la Chambre des communes, souhaitant appuyer à son tour la motion émanant de l’Opposition officielle demandant au gouvernement de former un Comité spécial de la Chambre des communes sur les relations Canada-États-Unis.

Le député déplore que l’imposition de nouvelles mesures protectionnistes « Buy America » mises en place par l’administration Biden, ainsi que l’annulation de l’oléoduc Keystone dans l’ouest canadien, viennent s’ajouter aux litiges qui perdurent en matière de bois d’œuvre, d’aluminium et du matériel roulant, occasionnant des répercussions importantes dans la circonscription.

« Il est regrettable que la belle relation sur laquelle nous pouvions compter depuis si longtemps soit remise en cause, et que certains secteurs d’activité économique soient visés par des interdictions ou des nouveaux tarifs douaniers punitifs, simplement pour bien paraitre auprès d’une petite frange de l’électorat ou d’un lobby bien organisé » a dénoncé le député Généreux.

Le chef conservateur Erin O’Toole a également réitéré l’importance de former un nouveau Comité spécial, rappelant que « le commerce entre le Canada et les États-Unis représente plus de 1,5 milliard de dollars par jour, mais les règles d’approvisionnement ‘Buy America’ et l’absence d’une défense gouvernementale de la sécurité énergétique nord-américaine mettent cela en péril. »

Bernard Généreux a rappelé que l’industrie forestière canadienne, bien établie dans la région, ne représente aucunement une menace pour les États-Unis, mais qu’elle répond plutôt à une demande qui est insatiable, citant comme exemple les 841 000 mises en chantier résidentielles aux États-Unis au cours de l’année 2020, malgré les impacts de la pandémie de COVID-19.

Cliquez ici pour accéder au discours. 

En plus d’appuyer le projet de loi C-208 de son collègue Larry Maguire en début de semaine pour faciliter le transfert de PME et de fermes familiales entre les membres de familles au Canada, Monsieur Généreux a connu une semaine particulièrement active malgré la session parlementaire qui se déroule majoritairement de façon virtuelle. Ce projet de loi a d’ailleurs passé l’étape de la deuxième lecture et progresse vers les comités.

Cliquez ici pour visionner le discours d’appui à C-208.

Cliquez ici pour voir le projet de loi. 

En direct de son domicile à Saint-Roch-des-Aulnaies, le député s’est aussi porté à la défense des interprètes parlementaires qui ont signalé au Comité permanent des langues officielles avoir subi un nombre important de blessures auditives et de surcharge de travail en raison de la pandémie de COVID-19. En tant que membre du Comité permanent de l’Industrie, des sciences, et de la technologie, il a également eu l’occasion d’interroger les ministres Patty Hajdu (Santé), François-Philippe Champagne (Innovation, Sciences et Industrie), et Anita Anand (Services publics et Approvisionnement) afin qu’ils expliquent les retards de livraison de vaccins tant attendus pour lutter contre la pandémie de COVID-19 au Canada.

Voir l’intervention du mardi 2 février 2021.

Voir l’intervention du jeudi 4 février 2021.

Le député Bernard Généreux a terminé la semaine en rappelant au gouvernent que des lacunes persistent quant à la couverture cellulaire de base dans les hauts-pays de la MRC de Montmagny. Il a demandé que des petites municipalités comme Sainte-Lucie-Beauregard et Saint-Fabien-de-Panet ne soient pas sacrifiées au profit des grandes villes, où des investissements massifs sont actuellement dirigés pour le déploiement de la technologie 5G.

Pour voir la question posée en Chambre à ce sujet.