Rétrospective de la première année de mandat

GénéreuxB_lowRezIl y a un an, les citoyens de la circonscription de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup élisaient le candidat Bernard Généreux. La première session de la 42e législature a été ponctuée de rencontres entre tous les paliers gouvernementaux concernant principalement les enjeux de la téléphonie cellulaire en région et de la recherche de main-d’œuvre. Au carnet de bord, figurent aussi les cliniques de passeports, une tournée touristique et la défense des intérêts de la région.

Une présence active dans MLKRDL

Le député, par l’instauration d’une tournée estivale de 15 jours sur plateforme virtuelle, a démontré son appui envers ceux et celles qui œuvrent dans le milieu du tourisme. M. Généreux a aussi participé au Défi des têtes rasées Leucan, au Défi Vélo André Côté et au Défi Éverest. Il a aussi été présent dans le secteur scolaire lors de visites tant auprès de la direction que des élèves. Il a tenu six cliniques de passeports sur le territoire, permettant à plus de 1 300 personnes de s’en prévaloir.

Dans le dossier C-14 de l’aide médicale à mourir, le député a tenu une rencontre d’échanges avec les citoyen(ne)s en compagnie de son collègue Gérard Deltell. Il soutient aussi les membres de l’UPA en donnant son appui à la gestion de l’offre. M. Généreux a pris position dans le dossier du bois d’œuvre en concertation avec les acteurs locaux. Puis, il a demandé à ce que les Canadien(ne)s aient leur mot à dire en ce qui a trait à la réforme électorale.

Il maintient les contacts entre les citoyen(ne)s qui revendiquent une meilleure couverture cellulaire auprès des fournisseurs de service et travaille avec des intervenants de chacune des quatre MRC afin d’explorer des pistes de solutions en ce qui a trait à la recherche de main-d’œuvre et la régionalisation de l’immigration.

Un agenda législatif bien rempli 

C’est avec un enthousiasme renouvelé que le député occupe les fonctions de président du caucus conservateur du Québec en plus de prendre part à un groupe de travail constitué de députés,  anciennement maires, qui veillent à collaborer avec les municipalités de la province. La course à la direction du parti Conservateur qui prendra fin le 27 mai occasionne des remaniements du cabinet fantôme. Le 16 octobre M. Généreux a accepté de se voir confier le dossier de Développement économique pour le Québec, responsabilité qui s’ajoute à sa présence au sein du Comité permanent des langues officielles.