Rencontre avec le milieu des affaires portant sur la recherche de main-d’oeuvre

2016_09-16_affaires LaPocatiere_3Le député fédéral Bernard Généreux a reçu les dirigeants de petites, moyennes et grandes entreprises de Montmagny―L’Islet―Kamouraska―Rivière-du-Loup, qui se sont réunis à La Pocatière vendredi matin pour discuter des difficultés de recrutement de main-d’œuvre dans la circonscription. Près de cent entrepreneurs et élus ont répondu à l’appel.

Les intervenants, qui incluaient notamment Brigitte Labrecque, conseillère en développement de la MRC de Montmagny, Marie-Josée Huot, directrice générale du CLD Rivière-du-Loup ainsi qu’Anne-Marie Lapointe, directrice générale de SAE Kamouraska, ont eu l’occasion de faire part de leurs inquiétudes, observations et solutions proposées. Parmi les points soulevés :

  • La nécessité d’attirer et de retenir la main d’œuvre qui serait autrement demeurée ou retournée dans les grands centres du Québec ou ailleurs;
  • L’effet de compétition salariale de grandes entreprises vis-à-vis les PME qui visent à recruter et retenir les mêmes employés;
  • Les points forts de la région qui doivent être mieux mis en évidence, tels que la variété des emplois, les avantages offerts par les entreprises et le milieu de travail, le caractère abordable versus les grandes villes ainsi que la qualité de vie familiale, tout en adressant les défis à surmonter;
  • L’importance d’aider les conjoint(e)s des travailleurs de MLKRDL à se trouver des emplois dans la région afin d’améliorer le taux de rétention souvent abaissé lorsque la personne conjointe doit chercher du travail ailleurs ou se décourage d’effectuer de longs trajets quotidiennement;
  • La réduction souhaitée des encombrements bureaucratiques associés au processus d’immigration par l’entremise du Programme des travailleurs étrangers temporaires, surtout lorsque vient le temps de renouveler le contrat d’un employé déjà formé arrivant à échéance, et
  • Une réflexion sur le déséquilibre entre la formation académique que l’on impose aux jeunes qui ne répond pas nécessairement aux besoins du marché de l’emploi de la région, où une formation professionnelle/technique serait préférable.

Le député Bernard Généreux a souligné que la vitalité économique de la région est menacée par la difficulté de combler des postes actuellement ouverts. « Parlons en termes clairs, sur le site d’Emploi-Québec en date du jeudi 15 septembre, 105 postes étaient affichés pour Montmagny, 34 pour l’Islet, 101 pour La Pocatière et 266 pour Rivière-du-Loup. Si nous comptons le marché caché, on arrive au double. Cela signifie près d’un millier de jobs disponibles dans la circonscription, s’est exclamé M. Généreux. Les chiffres le prouvent, nous frappons présentement un mur. Je comprends tout à fait la frustration des employeurs qui font face à un danger de délocalisation des emplois vers les grands centres. »

Bien qu’il y ait encore du chemin à faire par rapport à l’intégration de la main-d’œuvre étrangère, l’assemblée a reçu d’encourageants témoignages. Un employeur proactif, Aliments Asta, se démarque depuis plusieurs années par sa stratégie d’accueil de Philippins, en concertation avec la communauté de St-Alexandre-de-Kamouraska. Un contremaître de la Ville de Rivière-du-Loup Allaoua Bouguermouh, arrivé au Québec en 2001, a facilement pu s’adapter à diverses conditions et milieux de travail, notamment la Baie James. Il croit que la période de 12 mois, suivant l’arrivé d’un(e) immigrant(e) au Canada est cruciale pour assurer le succès de l’intégration de nouveaux arrivants. Si les territoires en dehors des grands centres ne sont pas mis en évidence, les chances sont faibles que cette main-d’œuvre s’établisse en région. Il reconnait que les immigrant(e)s qui sont comme lui et qui sont ouverts envers le mode de vie occidental ont davantage de chance de réussite

Après avoir consulté les municipalités et les organisations de développement économique, les chambres de commerce, les SADC/CAE, les commissions scolaires, les centres de santé, et les responsables des Centre locaux d’emploi (CLE) depuis janvier dernier, le député entend mettre sur pied une initiative innovante pour attirer des travailleurs et travailleuses de l’extérieur de région.

Celle-ci aura comme but de lancer une offensive médiatique, profitant de plateformes traditionnelles en faisant découvrir la région aux grands médias nationaux. Une campagne publicitaire pourrait viser les médias multiethniques de Montréal dans un premier temps et déplacer une délégation de journalistes qui mettront l’accent sur les opportunités qui s’offrent à ceux qui auront l’audace de s’établir dans MLKRDL.

Une stratégie créative, incluant les médias sociaux, viendrait rejoindre un auditoire plus jeune et élargi dans le cadre d’une future Tournée des entreprises. Monsieur Généreux a cité l’exemple de la tournée touristique de l’été 2016 comme histoire à succès, soulignant que les vidéos faisant la promotion touristique de la région ont été visionnées par plus de 5000 internautes chacune.

Une autre solution pourrait être de doter la région de personnes-ressources qui accompagne(nt) les nouveaux arrivants dans les démarches de la vie quotidienne, offrant un répit aux entreprises qui assument présentement cette responsabilité.

En conclusion le député a déclaré « le comité ad hoc constitué de représentants d’entreprises et d’organismes régionaux devra unir ses efforts pour extraire des suggestions faites lors de la rencontre, une véritable stratégie organisée; je demeure à l’écoute des idées novatrices qui seront portées à mon attention ».