Réforme électorale – Je veux vous entendre!

14555719_1700839290232935_1760276136_n

Le député fédéral de Montmagny—l’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup Bernard Généreux veut entendre les citoyen(ne)s de la circonscription à propos de la réforme électorale imminente. Le Premier ministre souhaite modifier le mode de scrutin uninominal majoritaire à un tour. Le public est invité à donner son avis sur la question en répondant à un envoi postal émis par le député. Un Comité spécial fera rapport à la Chambre des communes en décembre 2016.

L’enjeu capital : Avoir son mot à dire

« Je considère que les Canadien(ne)s devraient avoir le dernier mot dans la décision portant sur le choix de leur système électoral et je crois que c’est légitime » déclare M. Généreux. Ce dernier ajoute, « c’est pourquoi, l’ensemble des foyers de la circonscription recevra par la poste, dans les prochains jours, un feuillet à remplir et à retourner au bureau de Montmagny d’ici le 11 octobre. Pas besoin d’affranchir la carte-réponse. Dans ce feuillet, on présente les deux côtés de la médaille à propos de la nécessité de tenir un référendum avant de modifier notre mode de scrutin » souligne le député de MLKRDL.

Les résultats des réponses des citoyens seront présentés au comité spécial le 14 octobre. Au printemps 2017, le gouvernement en place devrait annoncer une mesure législative visant à modifier la façon dont les Canadiens votent. « Pour moi, il est impensable que les électeurs(trices) ne saisissent pas cette opportunité de se faire entendre sur cet enjeu social. La façon de choisir nos élus représente un acquis démocratique précieux du Canada, et par cette décision, cet acquis pourrait être menacé. À quoi ressemblerait la face du Canada à l’issue d’un scrutin préférentiel? » s’interroge le député.

M. Généreux termine en citant la chef de l’Opposition officielle qui selon lui résume sa vision « Quand on change les règles de la démocratie, chaque Canadien doit se prononcer », dit Rona Ambrose.

Voici un exemple de la carte-réponse:

Questionnaire_reforme