Bilan du congrès national du Parti à Vancouver

Les membres du parti sont plus revigorés, unis et déterminés que jamais.

Le député fédéral de la circonscription Montmagny―L’Islet―Kamouraska―Rivière-du-Loup Bernard Généreux revient exalté du Congrès national du Parti conservateur qui s’est déroulé du 26 au 28 mai à Vancouver.

« L’ancien premier ministre Steven Harper l’a souligné dans son discours d’au revoir, jamais notre Parti n’a eu une base aussi solide au Québec. Nous avons fait des gains considérables. Huit mois après la défaite, je sens un véritable esprit de cohésion qui se met déjà en place pour 2019. Il ne faut pas l’oublier, ce sont douze députés conservateurs qui se dressent maintenant dans la province. Du jamais vu! » s’exclame M. Généreux. Le député souligne au passage le parcours sans anicroche de M. Harper à la tête du pays et indique que l’objectif demeure la réduction des taxes et des impôts pour les contribuables à long terme.

L’événement était aussi l’occasion de rencontrer les candidats officiels et aspirants candidats au poste de chef du Parti. Cette course, qui atteindra son point culminant le 27 mai 2017, est la deuxième de l’histoire du Parti conservateur moderne. « De mon côté, j’attends que tous les coureurs et toutes les coureuses se présentent à la ligne de départ avant de me positionner » affirme le député.

Lors du congrès biennal, 1036 membres contre 462 ont exprimé leur souhait de rayer du programme du parti une définition restrictive du mariage qui ne comprenait jusqu’alors que l’union entre un homme et une femme et de plus, un principe a été ajouté soit la croyance dans la valeur et la dignité de toute vie humaine. « Je me réjouis de ces avancées, ce n’est qu’une infime démonstration de ce que les membres  peuvent accomplir » soutient M. Généreux.

« Je suis extrêmement fier de l’exécutif national dont notre Parti s’est doté. Serge Marcotte, est le premier résident de la Ville de Québec à y siéger. Les régions du Bas-St-Laurent, de Chaudière-Appalaches et de la Capitale nationale sont appelées à travailler ensemble. Et M. Marcotte pourra compter sur l’appui du Montréalais Marc-Olivier Fortin et de Jimmy Yu. « C’est une autre preuve que le Québec a de plus en plus d’influence dans le Parti » conclut le député.

Jimmy Yu Serge Marcotte et Marc-Olivier Fortin_CPCC2016

Jimmy Yu Serge Marcotte et Marc-Olivier Fortin_CPCC2016