L’Opposition officielle reçoit les demandes d’intervention de la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent et des producteurs laitiers

Le député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup Bernard Généreux et son collègue Luc Berthold, député de Mégantic—L’Érable et ministre du cabinet fantôme responsable pour l’Agriculture et l’Agroalimentaire, ont exprimé leur solidarité face à l’appel lancé conjointement par les producteurs laitiers et la Fédération de l’UPA du Bas-Saint-Laurent. Ces derniers revendiquent la mise en œuvre du cadre d’aide fédéral-provincial Agri-relance en raison des conditions climatiques qui ont affecté les récoltes estivales dans la région, et demandent un soutien pour les effets des accords internationaux portant sur les produits laitiers.
Durant l’été 2017, certaines régions du Bas-Saint-Laurent ont reçu trois fois moins de précipitations que les normales saisonnières, occasionnant un effet catastrophique sur les récoltes et les terres cultivables. « Je considère que les récriminations des agriculteurs sont tout à fait légitimes en ce qui a trait à la mise en place d’une compensation pour les dépenses exceptionnelle auxquelles ils font face. À la lumière de ce que les représentants de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles m’ont exposé comme faits, ainsi que ce qui m’a été rapporté par les fermiers de la circonscription qui m’ont rejoint personnellement, ils n’arrivent tout simplement pas à surmonter les effets négatifs de la sécheresse que nous avons éprouvée au Bas-Saint-Laurent cet été. Les silos sont vides, les puits aussi et la terre est ravagée. Ces agriculteurs qui remplissent nos garde-manger constituent une part importante de notre économie, alors je considère que le gouvernement libéral doit leur venir en aide puisque ce sont des sinistrés au sens propre du terme » déclare M. Généreux.
Pour Luc Berthold, les aléas du monde de l’agriculture font en sorte que lorsqu’un sinistre arrive, les réponses aux demandes d’aide doivent être rapides. « Si le gouvernement de Justin Trudeau considère que les fermes familiales ne sont que des cachettes fiscales, j’invite leurs représentants à venir sur place comme je l’ai fait pour constater l’inquiétude et les difficultés des fermiers et producteurs touchés par cette sécheresse. Ils verront du vrai monde avec des vrais problèmes, et ils constateront qu’une entente doit intervenir rapidement avec le gouvernement du Québec pour mettre en œuvre le cadre d’aide Agri-Relance», estime le ministre du cabinet fantôme.

Beaucoup d’espoir, peu de concret

Par ailleurs, à l’instar des producteurs laitiers partout au Canada, ceux du Bas-Saint-Laurent ont exprimé leur insatisfaction à la suite de la fermeture précipitée du Programme d’investissement dans les fermes laitières par le gouvernement Trudeau. « Ce gouvernement improvise sur le dos des producteurs laitiers. Alors que l’accord économique avec l’Europe sera bientôt en vigueur, il a mis sur pied un programme incomplet et inéquitable pour faire face à l’arrivée prochaine de 17 000 tonnes de fromages européen au Canada. Les producteurs n’ont eu que quelques jours pour prendre connaissance du programme et présenter une demande, alors que chaque projet nécessite des centaines de milliers de dollars d’investissement. Seulement 10 % d’entre eux auront une aide du gouvernement, au terme de ce programme de cinq ans », déplore Luc Berthold.

Le député Généreux abonde dans le même sens. « Le gouvernement actuel se joue des producteurs, dont la majorité se retrouve devant rien. Nous, les Conservateurs, avions un plan de compensation de 2 milliards de dollars pour les producteurs laitiers, afin d’atténuer les impacts de l’Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne. Ce plan a été balayé du revers de la main, laissant aux producteurs laitiers un programme incomplet, qui non seulement laissera la majorité des producteurs sans aucune aide, mais qui contribuera à créer de l’iniquité en favorisant certains au détriment des autres, selon le principe du premier arrivé premier servi » conclut le député de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup.