Le vif succès du premier Conseil général vu par Bernard Généreux, président du caucus du Québec

Le président du caucus conservateur du Québec et député fédéral de la circonscription Montmagny―L’Islet―Kamouraska―Rivière-du-Loup Bernard Généreux revient enthousiasmé d’une fin de semaine où plus de 400 sympathisants ont convergé vers le Centre des congrès de St-Hyacinthe pour se préparer au congrès national du Parti conservateur qui se tiendra à Halifax à l’automne 2018.

Pour Bernard Généreux, l’adhésion de Michel Gauthier ancien chef (1996) et député bloquiste de la circonscription de Roberval de 1993 à 2007 au parti conservateur; la signature d’une carte de membre par Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, ainsi que le lancement de la campagne du candidat conservateur Richard Martel, commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) aux élections partielles dans Chicoutimi-Le Fjord, sont autant de signes que le Parti conservateur est sur la bonne voie.

« Cette fin de semaine, nous donnons un signal extrêmement clair au Québec, que nous sommes l’option pour les Québécois et les Québécoises. Nous croyons que les citoyens de la province ne sont pas dupes face à la gestion actuelle des finances et ils ressentent un malaise face aux dépenses éhontées du gouvernement actuel » soutient le député.

En plus des votes sur les résolutions qui seront portées au congrès national, une succession de conférences ont porté sur les enjeux des campagnes électorales à l’ère du numérique, l’implication des jeunes au sein du parti, la politique et les médias, ainsi que sur les travaux des sénateurs.

Le député se réjouit d’ailleurs que plusieurs résolutions de l’association de sa circonscription aient bien performé parmi les 74 qui étaient à l’étude. De plus, il souligne que le chef du parti Andrews Scheer a reçu un accueil chaleureux des militants et a insufflé une dose de fierté aux troupes avec un discours enflammé.

 Le président du caucus conservateur du Québec et député fédéral de la circonscription Montmagny―L’Islet―Kamouraska―Rivière-du-Loup Bernard Généreux revient enthousiasmé d’une fin de semaine où plus de 400 sympathisants ont convergé vers le Centre des congrès de St-Hyacinthe pour se préparer au congrès national du Parti conservateur qui se tiendra à Halifax à l’automne 2018.

Pour Bernard Généreux, l’adhésion de Michel Gauthier ancien chef (1996) et député bloquiste de la circonscription de Roberval de 1993 à 2007 au parti conservateur; la signature d’une carte de membre par Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, ainsi que le lancement de la campagne du candidat conservateur Richard Martel, commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) aux élections partielles dans Chicoutimi-Le Fjord, sont autant de signes que le Parti conservateur est sur la bonne voie.

« Cette fin de semaine, nous donnons un signal extrêmement clair au Québec, que nous sommes l’option pour les Québécois et les Québécoises. Nous croyons que les citoyens de la province ne sont pas dupes face à la gestion actuelle des finances et ils ressentent un malaise face aux dépenses éhontées du gouvernement actuel » soutient le député.

En plus des votes sur les résolutions qui seront portées au congrès national, une succession de conférences ont porté sur les enjeux des campagnes électorales à l’ère du numérique, l’implication des jeunes au sein du parti, la politique et les médias, ainsi que sur les travaux des sénateurs.

Le député se réjouit d’ailleurs que plusieurs résolutions de l’association de sa circonscription aient bien performé parmi les 74 qui étaient à l’étude. De plus, il souligne que le chef du parti Andrews Scheer a reçu un accueil chaleureux des militants et a insufflé une dose de fierté aux troupes avec un discours enflammé.