Je m’oppose fermement au budget 2016

Receipt - 4_FR_outlinedLe député fédéral de la circonscription Montmagny―L’Islet―Kamouraska―Rivière-du-Loup Bernard Généreux est alarmé par le budget présenté par le ministre des finances Bill Morneau. Après avoir promis d’accuser un déficit «modeste» de 10 milliards de dollars, les Libéraux ont l’intention d’emprunter 30 milliards de dollars cette année pour financer les promesses électorales et 118 milliards de dollars sur les prochaines années.

Secteur manufacturier, entreprises et innovation

Il a été annoncé, lors de la présentation du budget, que le taux d’imposition des petites entreprises restera à 10,5% au lieu d’être abaissé à 9% comme le prévoyaient les Conservateurs. Le Parti Libéral met fin au crédit pour l’embauche visant les petites entreprises, ce que déplore le député. « Les Libéraux ratent la cible quant à l’avenir du Canada parce que leur plan ne crée pas d’emplois pour les jeunes » ajoute M. Généreux.

Agriculture

«  L’agriculture n’est pas une priorité considérée dans ce budget, il est nullement mention des familles agricole. En fait, le seul nouveau soutien à l’agriculture passe par un financement des bureaucrates d’Ottawa. De plus, les Libéraux continuent de retarder la ratification du partenariat transpacifique (PTP) » souligne le député.

Famille

« Pour jouer sur la corde sensible de l’environnement, et au lieu de se concentrer sur la réduction du fardeau fiscal des familles, les Libéraux obligent les provinces à imposer une taxe nationales sur le carbone qui coûtera aux ménages environ 1 000$ par année. Et ce, sans compter la réduction de la prestation universelle pour la garde d’enfants et l’élimination de crédits pour les études et les manuels » désapprouve M. Généreux.

Je tiens à m’assurer que l’argent promis ira aux bons endroits!

Le gouvernement libéral prévoit dépenser 12 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour des projets d’infrastructure urbaine, principalement de nature durable et sociale a-t-on appris. « Il est de notre devoir d’unir nos forces afin de militer pour que cet argent revienne à notre région et nos municipalités » soutient le député.