Bernard Généreux qui questionne le gouvernement sur les priorités de Développement économique Canada au Québec

© HOC-CDC
Credit: Christian Diotte, House of Commons Photo Services

À l’occasion d’une visite de plus de 40 élus municipaux au Parlement du Canada et d’accompagnateurs, le député fédéral de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup Bernard Généreux a questionné la volonté du gouvernement de répondre aux priorités des régions du Québec lors de la période de questions du vendredi 25 mai.

« Les maires de Kamouraska et de Rivière-Ouelle souhaitent rénover leurs quais pour en faire des attraits touristiques majeurs de nos communautés, a souligné le député Bernard Généreux. Le ministre responsable de Développement économique Canada peut-il nous dire pourquoi son ministère ne peut plus financer ce genre de projet dans nos régions rurales, maintenant devenues les parents pauvres sous la gouverne des libéraux? »

Le député déplore que Développement économique Canada ait modifié son mandat et ses critères de sélection depuis l’élimination d’un ministre régional pour le Québec et l’arrivée en poste d’un ministre de la région de Toronto, l’honorable Navdeep Bains. Selon Monsieur Généreux, le ministre « cherche à imposer une vision centralisatrice du pays, selon les critères propres aux Parti libéral du Canada ».

Alors que DEC a déjà financé de nombreux projets de nature touristique ou communautaire au Québec au cours des dernières années, le Plan stratégique DEC 2021 ne fait plus référence aux projets communautaires et mise plutôt sur quatre points :
• Appuyer les entreprises innovantes et en croissance;
• Appuyer les collectivités pour favoriser leur diversification économique et leur participation à une économie inclusive;
• Appuyer des entreprises et des régions qui participent à une économie axée sur la croissance propre;
• Favoriser la participation des peuples autochtones aux programmes de DEC et à la croissance économique du Québec.

Monsieur Généreux est de l’avis que les nouvelles priorités ne font que refléter le penchant du gouvernement Trudeau pour des annonces et des slogans soi-disant « progressistes » qui font en sorte que bien des projets à l’extérieur des grands centres urbains sont écartés.

« L’industrie touristique contribue grandement à l’essor économique de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup, souligne Bernard Généreux. Mais de toute évidence, le gouvernement ne prend pas le secteur au sérieux, comme nous avons pu le constater lors du dernier Budget. Le mot ″tourisme″ n’est ressorti qu’une seule fois pour souligner un investissement de 11 millions $ pour l’année du tourisme chinois. Le ministre semble plus concerné par les grandes régions de Toronto et de Vancouver que les priorités québécoises. »

Le député affirme avoir transmis une copie du plan de rénovation du Quai de Kamouraska le 12 mars dernier à l’attention du ministre Bains. L’absence de réponse, depuis tout ce temps, laisse sous-entendre qu’il n’existerait plus de programmes pour financer de telles infrastructures touristiques et communautaires sous le gouvernement actuel, depuis que le Programme d’infrastructure communautaire PIC 150 a pris fin en 2017.