186 jeunes obtiennent un poste dans MLKRDL grâce au programme Emplois d’été Canada

COMMUNIQUÉ DE PRESSE | Le député fédéral de Montmagny―L’Islet―Kamouraska―Rivière-du-Loup, Bernard Généreux, confirme que 177 organisations de son territoire recevront une aide financière du gouvernement canadien afin d’embaucher des jeunes de 15 à 30 ans au cours de la période estivale. Ce sont 215 demandes qui ont été déposées. Au final, 605 448$ seront investis dans la circonscription afin de permettre l’embauche de 186 personnes.

Le programme d’Emplois d’été Canada offre l’équivalent d’un stage rémunéré d’une durée de 6 à 16 semaines entre avril et septembre 2019 dans le respect d’un horaire de travail à temps plein (de 30 à 40 heures par semaine).C’est une opportunité pour certains jeunes de revenir dans leur région natale pour la période estivale et d’y être embauchés à la fin de leur parcours scolaire. Ce peut être une occasion de découvrir de nouveaux horizons. Pour d’autres, qui font face à des obstacles particuliers, cela leur permettra d’améliorer leur accès au marché du travail. Quant aux employeurs, ils bénéficient d’une main-d’œuvre dynamique, qui cherche à mettre en pratique ses acquis.

« L’emploi d’été offre une expérience formatrice et un contact réel avec le marché du travail et ses intervenants. Le programme est d’autant plus important du fait qu’en saison estivale, plusieurs employeurs ont davantage besoin de main-d’œuvre pour pallier aux vacances du personnel permanent. Pour d’autres, le programme permet d’obtenir une ressource supplémentaire pour des projets spéciaux », explique M. Généreux.

Emplois d’été Canada accorde du financement afin d’aider les employeurs à créer des possibilités d’emplois. L’initiative met l’accent sur les priorités locales, soit des événements spéciaux, l’accueil touristique de petites municipalités, les camps d’été d’organismes publics et les organismes patrimoniaux, culturels et agricoles sans but lucratif. Les priorités nationales visent entre autres à encourager l’intégration des jeunes qui déclarent leur appartenance à l’un des groupes sous-représentés ou confrontés à des obstacles supplémentaires à l’accessibilité à l’emploi, dont ceux qui vivent dans les régions rurales. C’est aussi une occasion pour des jeunes d’acquérir de l’expérience de travail liée à un métier spécialisé.

Il est à noter qu’en 2018 ce sont 235 demandes qui ont été déposées; 580 131$ ont été investis pour permettre l’embauche de 228 jeunes dans 191 organismes. En 2017, ce sont 220 demandes qui ont été déposées; 561 399 $ ont été investis dans la circonscription afin de permettre l’embauche de 186 étudiants.